Mes cinémas

  • Aucun cinéma favori.

Commencez à taper votre recherche

  • Lien copié dans le presse-papier.
  • PARTAGER

Actualité — Publié le 16 janvier 2019 à 10:00 par Boris Malaine

D’Incassable à Glass : les super-héros selon Shyamalan

Incassable, Split, Glass : retour sur une trilogie culte...

Avec Glass, M. Night Shyamalan signe la fin de sa trilogie consacrée aux super-héros. Retour sur cet univers étonnant entamé il y a dix-neuf ans avec le fascinant Incassable.

Incassable (2000)

Fin 2000. Encore auréolé du succès planétaire de Sixième Sens, sorti un an plus tôt, M. Night Shyamalan revient avec un grand film de super-héros que le marketing a refusé de vendre ainsi (personne n’avait senti venir la vague actuelle). Un thriller fantastique sombre qui casse tous les codes du genre et met en scène Elijah Price (Samuel L. Jackson), un homme souffrant de la maladie des os de verre, obsédé par les héros de comics. Il découvre bientôt David Dunn (Bruce Willis), unique survivant d’une catastrophe ferroviaire. Serait-il l’homme incassable dont Price rêve, son exact opposé doté de pouvoirs surnaturels ? Largement incompris au moment de sa sortie, Incassable est devenu rétrospectivement culte et a généré une mythologie dans laquelle le réalisateur puise encore aujourd’hui.

 

Split (2016)

On pensait découvrir le nouveau thriller psychologique de Shyamalan, un huis clos étouffant qui signerait son (vrai) grand retour après le terrifiant The Visit. Split est tout cela et bien plus encore. L’histoire de Kevin Crumb (James McAvoy), un jeune homme atteint de trouble dissociatif de l’identité. Vingttrois personnalités vivent en lui mais l’une d’elle, cachée au plus profond de son cerveau, prend le pas sur les autres et kidnappe trois adolescentes qu’elle emprisonne dans un mystérieux sous-sol. Une guerre commence alors dans l’esprit embrumé de Kevin… Shyamalan mélange les genres (horreur, fantastique, thriller) avec une aisance déconcertante. En prime, il livre une de ces fins hallucinantes qui ont fait sa légende lorsque Bruce Willis apparaît en David Dunn, faisant de Split la suite d’Incassable. Stupéfiant !

 

Glass (2019)

Le choc final, la conclusion qu’on n’osait plus attendre. Glass se déroule peu de temps après les évènements de Split, alors que David Dunn traque Kevin Crumb et qu’Elijah Price sort du bois en affirmant détenir des informations capitales sur les deux hommes. Un film intimiste aux confins de la folie, dont une partie de l’intrigue se déroule d’ailleurs… dans un hôpital psychiatrique. « Le scénario oppose le doute et la croyance : sont-ils dingues de penser qu’ils sont spéciaux ? Ou bien est-ce justement le fait d’y croire qui leur donne quelque chose en plus ? », interroge M. Night Shyamalan, qui se régale à chaque minute de brouiller les pistes et d’emmener Glass vers des territoires encore inexplorés. « Je dirais que c’est un film très conscient de ce qu’il devrait être et qui, d’un coup, devient autre chose », lâche-t-il dans un sourire.

Découvrez Glass dès maintenant dans votre cinéma ! Cliquez ici pour réserver.

Consultez et réservez vos séances
avec notre application dédiée !


0 cinéma

0