Mes cinémas

  • Aucun cinéma favori.

Commencez à taper votre recherche

  • PARTAGER

Actualité — Publié le 12 novembre 2018 à 13:33

Kursk : 20 000 lieues sous les mers...

Kursk : 20 000 lieues sous les mers... Le film de sous-marin trouve un éminent représentant avec Kursk, qui réunit à l'écran Matthias Schoenaerts, Léa Seydoux et Colin Firth. L'occasion de revenir sur les chefs-d'œuvre qui l'ont précédé.

L'Odysée du sous-marin Nerka (1958)

Un classique du genre, réalisé par l’immense Robert Wise, plus connu pour ses comédies musicales (West Side Story, La Mélodie du bonheur). En 1943, un commandant dont le sous-marin avait été coulé l’année d’avant par un destroyer japonais décide de se venger. Il se heurte à l’hostilité de son second… Du grand spectacle avec un casting cinq étoiles (Clark Gable, Burt Lancaster et Jack Warden).

Le Bateau/Das Boot (1982)

Impitoyable dans sa description de l’absurdité de la guerre, Le Bateau met en scène le quotidien de sous-mariniers allemands en mission, en 1941. Entre deux scènes de bataille navale et d’ennemis laissés à leur triste sort, Wolfgang Petersen filme comme jamais la claustrophobie vingt mille lieues sous les mers. À voir dans sa version director’s cut, gorgée d’introspection et de silences lourds de sens.

À la poursuite d'Octobre Rouge (1990)

Grand film théorique sur le langage et la notion de camps au coeur de la guerre froide, À la poursuite d’Octobre Rouge résiste formidablement à l’usure du temps. John McTiernan adapte le roman de Tom Clancy avec Sean Connery en commandant d’un sous-marin soviétique révolutionnaire, décidé à passer à l’Ouest. Un (quasi) huis clos maquillé en film d’action, nourri aux expériences formelles du réalisateur.

USS Alabama (1995)

Feu Tony Scott faisait taire les critiques sur son style réputé tapageur avec ce film tout en tension, entièrement dédié au suspense et au duel entre ses deux rôles principaux. L’USS Alabama reçoit l’ordre de bombarder la Russie, avant un deuxième message indéchiffrable. Le commandant (Gene Hackman) et son second (Denzel Washington) n’arrivent pas à se mettre d’accord… Diablement efficace.

Kursk (2018)

Inspiré d’une histoire vraie, Kursk relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, le 12 août 2000, en mer de Barents. Le réalisateur danois Thomas Vinterberg (Festen, La Chasse…) alterne entre les points de vue entre les 23 survivants à bord, et leurs familles luttant contre des blocages bureaucratiques incompréhensibles, qui retardent l’arrivée des secours. Un drame humain bouleversant.

Découvrez sans plus attendre le film sur grand écran : réservations ici.

Consultez et réservez vos séances
avec notre application dédiée !


0 cinéma

0