Mes cinémas

  • Aucun cinéma favori.

Commencez à taper votre recherche

  • Lien copié dans le presse-papier.
  • PARTAGER

Actualité — Publié le 29 mai 2020 à 15:45

Un Indien dans la ville, Le Dîner de Cons : ces comédies françaises qui inspirent Hollywood…

Pour le meilleur, comme pour le pire !

Un carton au box-office français n’est pas forcément synonyme de succès pour le remake américain, mais cela n’empêche pas les studios hollywoodiens de tenter l’aventure ! Explorons quelques exemples du genre…

Le Dîner de Cons

Duo au sommet entre Jacques Villeret et Thierry Lhermitte dans cette comédie de Francis Vebert en 1998 : 9 millions d’entrées en France et 3 César à la clé. Il faut attendre 12 ans pour que le cinéma américain s’intéresse à ce drôle de film avec The Dinner. Pour camper les personnages de nos deux héros, le choix se porte sur Paul Rudd et Steve Carell dans le rôle du fameux invité. Exit les sculptures à base d’allumettes, Tim, le « con » de ce diner est passionné de reproductions d’œuvres d’art à base de souris…

Un Indien dans la ville

Thierry Lhermitte est l’homme à adapter sur les écrans américains, après le succès en France du film Un Indien dans la ville, les studios Disney s’emparent du remake pour sortir l’année suivante Un Indien à New York. Porté par Tim Allen, Buzz l’Éclair en version originale, le film nous présente les aventures de Mimi-Siku, cette fois perdu entre les grattes ciels de la Grosse Pomme. De son côté, Martin Short, second rôle brillant des comédies US des années 1980 et 1990, campe le personnage interprété par Patrick Timsit dans le film français !

3 hommes et un couffin

En 1985 sort sur les écrans français 3 Hommes et un couffin, racontant les mésaventures de trois célibataires contraints de s’occuper d’un bébé. 10 millions d’entrées en France pour le film écrit et réalisé par Coline Serreau, porté par le trio Giraud, Boujenah et Dussolier. À la même époque, Disney cherche à implanter un Parc Disneyland en France, près de Paris ; le rapport ? Michael Eisner, alors PDG de Disney et de voyage à Paris, découvre le film à succès du moment - 3 hommes et un couffin  - au cinéma et même s’il ne comprend pas tout, s’amuse de certaines scènes et surtout s’enthousiasme des réactions du public. À son retour en Californie, il lance les négociations pour acquérir les droits du film que deviendra Trois hommes et un bébé, réalisé par Leonard Nimoy (Spock dans Star Trek).

La Totale !

Claude Zidi réalise en 1991 La Totale !, une comédie d’espionnage portée par Thierry Lhermitte (décidément), Miou-Miou, Eddy Mitchell et Michel Boujenah. Sans transition : de l’autre côté de l’Atlantique, alors qu’il vient de sortit Terminator 2 : Le Jugement Dernier, James Cameron s’attelle à son nouveau projet, celui d’adapter la comédie française de Zidi, en faisant une nouvelle fois équipe avec Schwarzenegger. Jamie Lee Curtis rejoint le projet - et repartira avec un Golden Globe de la meilleure actrice - et True Lies deviendra un des plus grands succès de 1994 avec près de 380 millions de dollars au box-office mondial.

Taxi

Tous les remakes de comédies d’action françaises ne fonctionnent pas comme True Lies au box-office, preuve en est avec New York Taxi, parfaitement tombé dans l’oubli, et adapté de la saga à succès, elle, Taxi, produite par Luc Besson. Oublions les calanques marseillaises et direction New York pour ce film dans lequel on retrouve Queen Latifah aux commandes de son taxi jaune qui devra faire équipe avec un inspecteur de police joué par Jimmy Fallon, qui sort tout juste de huit ans de SNL à la télévision.

La Cage aux folles

En 1978 Ugo Tognazzi et Michel Serrault interprètent le fameux duo du film culte La Cage aux folles. À la clé, un succès dans les salles en France avec plus de 5 millions d’entrées, mais surtout aux États-Unis, où il est encore aujourd’hui l’un des plus gros succès du cinéma français avec plus de 8 millions d’entrées. Le film, inspiré d’une pièce de théâtre, devient une comédie musicale à succès à Broadway avant d’avoir le droit à son remake en 1996 au cinéma, Birdcage ! Le couple titre est ici interprété par Robin Williams et Nathan Lane, qui feront face à Gene Hackman.

L’Homme à la chaussure rouge

Pierre Richard et Tom Hanks : l’évidence. Succès de 1972, Le Grand blond avec une chaussure noire repart avec un Ours d’argent au Festival du film de Berlin et offre à Pierre Richard et Mireille Darc un nouvel film culte. Quelques années plus tard, en 1985, le film de Yves Robert est adapté pour les écrans américains avec Tom Hanks dans le rôle titre, un après le succès de Splash, et devient pour l’occasion L’Homme à la chaussure rouge.

Le Père Noël est une ordure

La troupe du Splendid cartonne sur scène avec la fameuse pièce de théâtre avant de transformer l’essai au cinéma et d’offrir un film immédiatement culte au public français : Le Père Noël est une ordure. En 1994, Steve Martin, légende de la comédie US s’offre le rôle principal de l’adaptation américaine, Mixed Nuts, passé complètement sous les radars…

Consultez et réservez vos séances
avec notre application dédiée !


Affiche de Pathé Gaumont - Le mag

Pathé Gaumont - Le mag
Mars 2020

Découvrez en ligne le nouveau numéro de votre magazine !

En savoir plus

0 cinéma

0

Authentification requise

Vous devez être connecté pour effectuer cette action.

Avis des utilisateurs

Qu’avez vous pensé de ce film ?