Mes cinémas

  • Aucun cinéma favori.

Commencez à taper votre recherche

Sortie : 30 janvier 2019 Tout public

Le premier mouvement de l'immobile

Affiche de Le premier mouvement de l'immobile

Sortie : 30 janvier 2019

Documentaire (1h20)
de Sebastiano d'Ayala Valva

Le souvenir d'enfance d'une musique terrifiante met le réalisateur en quête de son mystérieux aïeul, le compositeur Giacinto Scelsi. Déclarant ne pas être l'auteur de sa musique et la recevoir des divinités, Scelsi interdisait qu'on le prenne en photo et vivait reclus dans son appartement à Rome. Ici, vers la fin de sa vie, il enregistra ses mémoires et sa pensée sur des bandes magnétiques, qu'il demanda de ne rendre publiques que quinze ans après sa mort. Scelsi revient dans ce film, tel un esprit, sous la forme qu'il a toujours privilégiée : l'onde sonore. Le réalisateur part à sa rencontre en écoutant sa voix, sa musique et les interprètes que Scelsi a choisi pour interpréter son oeuvre. Une plongée verticale dans l'univers spirituel et sonore d'un artiste invisible.

Lire la suite
Affiche de Le premier mouvement de l'immobile

Voulez-vous voir ce film ?

Séances et réservations / France

Aucune séance

Il n'y a pas de séance programmée pour ce film.

Affiche de Le premier mouvement de l'immobile
  • Réalisé par : Sebastiano d'Ayala Valva
  • Nationalité : Italie
  • Genres : Documentaire
  • Durée : 1h20

Le Premier mouvement de l'immobile Bande-annonce VO

Consultez et réservez vos séances
avec notre application dédiée !


Authentification requise

Vous devez être connecté pour effectuer cette action.

Authentification requise

Pour ajouter ce cinéma en favoris, vous devez être connecté à votre compte

Le souvenir d'enfance d'une musique terrifiante met le réalisateur en quête de son mystérieux aïeul, le compositeur Giacinto Scelsi. Déclarant ne pas être l'auteur de sa musique et la recevoir des divinités, Scelsi interdisait qu'on le prenne en photo et vivait reclus dans son appartement à Rome. Ici, vers la fin de sa vie, il enregistra ses mémoires et sa pensée sur des bandes magnétiques, qu'il demanda de ne rendre publiques que quinze ans après sa mort. Scelsi revient dans ce film, tel un esprit, sous la forme qu'il a toujours privilégiée : l'onde sonore. Le réalisateur part à sa rencontre en écoutant sa voix, sa musique et les interprètes que Scelsi a choisi pour interpréter son oeuvre. Une plongée verticale dans l'univers spirituel et sonore d'un artiste invisible.

0 cinéma

0